USCO Boulogne-SR Colmar

32-eme--us-boulogne---src

Vendredi 9 Mai à 20h00 les Colmariens se déplaceront à Boulogne au stade de la Libération pour y affronter après Luçon une autre équipe pas encore garantie du maintien , les Boulonnais occupent la 14 ème place juste devant les Strasbourgeois avec ...trois petits points d'avance.On est franchement étonné de retrouver à cette place ce club bien structuré avec deux bâtiments s'étalant sur 500m2, l'un abritant le secteur administratif et l'autre le sportif. De plus, l'USBCO possède une aire de jeu digne de grands clubs de l'hexagone avec cinq surfaces de jeu pour leurs équipes seniors ainsi que les jeunes dont un synthétique dernière génération et le terrain d'honneur avec plus de 15000 places dont 12000 assises . N'oublions pas que l'équipe chère à Franck Ribery a évolué en L1. Il est certain que nous ne rencontrerons pas cette équipe qui nous avait éliminé en coupe de France mais une équipe bien décidée à obtenir son maintien avant la dernière journée . Mais vu les dispositions actuelles de nos joueurs, une victoire est possible surtout lorsque l'on voit un Benoît Haaby libéro de métier évoluer avec brio au poste de milieu de terrain (c'est à cela que l'on reconnait aussi un grand joueur) où avec un peu plus de réussite il aurait pu être buteur lors du dernier match contre Luçon, sa frappe lointaine échouant sur le poteau ...... La bande à Ott semble avoir le vent en poupe et avec le sérieux qui les caractérise ils peuvent terminer au pied du podium même si comme quelqu'un l'a souligné, c'est la place du con. Cela serait quand même le meilleur classement obtenu surtout après une saison riche en rebondissement en coulisse .....
 
ALLEZ LES VERTS !!!
 

USCO Boulogne - SR Colmar  2-1

 

Environ 850 spectateurs. Arbitré par M. Zamo, assisté de MM. Pages et Thenard. Buts de Soubervie (32e, sp), Abou Demba (74e) pour Boulogne, Kébé (90+2) pour Colmar. Avertissements à Soubervie (23e), Abou Demba (74e) pour Boulogne, à Herelle (32e), Diawara (33e). Expulsions de Ouedraogo (68e) pour Boulogne, de Crillon (68e) pour Colmar.

 

USBCO : Gurtner (cap) – Soubervie, Mienniel, Dumas, Biaye – Ouedraogo, Jaques, Rimane, Abou Deera (Raynier, 77ème) – Dia (Abou Demba, 70ème), Keita. Entraîneur : S. Le Mignan.

 

COLMAR : Mensah – M’Tir, Herelle, Meyer, Crillon – Haaby (Decker, 77ème), Diawara (cap), Chere – Moukhlil (Sané, 83ème), Marques (Kébé, 62e), Benkaid. Entraîneur : D. Ott.

resultats-j32

 

                                    Le Résumé de la rencontre  par usbco-officiel


photo.FFF                                    Championnat  National - Journée 32 - Les buts

 

 

 

 
Lédito
'Le Dernier Sou'
  Quand des personnages célèbres s'invitent à la fête... 
 
Non mais t’as déjà vu ça ? En pleine paix, y chante et pis crac, un bourre-pif (tiré du film de Georges Lautner de 1963 les Tontons Flingueurs, dialogues de Michel Audiard).
Tagada, tagada, voilà les Dalton, c’étaient les Dalton (Joe Dassin 1967), pour un amateur de gros riffs c’est plus que de l’auto flagellation, non ? Qui n’a pas en tête ces paroles en se posant au Bureau de Boulogne sur Mer, sauf que ce Bureau n’est pas celui de l’ordi, de la paperasse, non, c’est un pub-restaurant so british sis au 12 place Dalton. Ils ont de l’humour dans le Nord. Bob, Grat, Bill et Emmett Dalton auraient-ils rencardés Lucky Luke dans la citée maritime ? Que nenni de Morris et Goscinny, on parle de l’ancienne place Saint Nicolas débaptisée en hommage à William d’Alton ancien colonel de l’armée française début 1800, exit les pyjamas rayés.
On pourrait aussi croiser le canard le plus célèbre du monde, l’Oncle Picsou, personnage des studios Disney, riche et un peu (beaucoup) pingre dans le quartier résidentiel  ‘Le Dernier Sou’ de la capitale de la Côte d’Opale. Se la jouer bohême à 150 kilomètres de Londres, 195 de Bruxelles et 215 de Paris c’est le bonheur.
Abondance de biens ne nuit pas. L’U.S.B.C.O (U.S Boulogne Côte d’Opale) est un ancien pensionnaire de L2 et L1 (une saison à la fin de la dernière décennie) et formaté pour y retourner avec un Stade de la Libération d’une capacité de plus de 15000 spectateurs (et pourtant ils n’étaient que 500 hier soir), la seule tribune Franck Ribéry (illustre enfant du pays) peut accueillir 2501 supporters. Croiser le fer avec cette équipe  nous a permis de revoir avec plaisir le savernois et ex portier du Racing Régis Gurtner. Comme dirait Gabin dans le ‘Baron de l’Ecluse’, le film de 1960 de Jean Delannoy (dialogues du même Michel Audiard), ‘Sort le Champagne ! Ce monde-là ne fonctionne pas au Beaujolais…
Au diable le confort du chez-soi le foot se vit dans les stades, virade ce vendredi chez le voisin bleu. Pas rancunier avec leur équipe ils étaient 14206 dans les gradins de la Meinau, le club leur a offert un 3-0 précieux pour le maintien. Boulogne sur Mer dans la même lutte l’a emporté 2-1. Espérons que la folie sera dans notre camp lors des deux dernières rencontres et qu’un jour la région ait un club en L2 (voir mieux)  quelle que soit la couleur du maillot.
Si ce ne sont les frères Dalton qui ont frappé sur la pelouse de la Libération ce sont bien les joueurs du Nord-Pas-de-Calais qui ont raflé le butin. Les vents de Côte d’Opale n’ont  décidément pas soufflé dansle bon sens. Il n’y aura donc que Bénabar ce matin pour conclure avec les paroles de son titre ‘Paris by night (2014)’ : ce qui me réjouit c’est qu’on regrettera demain que ce dont on se souvient.
images  

 

 

 

 

Menu SRC Fanclub

FacebookTwitter
 

Classement Colmar