SR Colmar-Luçon

30eme--src---lucon
Vendredi 2 mai 20H avant dernier match au Stadium pour nos Verts qui accueillent le Luçon Vendée foot, équipe qui se bat encore pour le maintien.  Les Vendéens malgré leur 13ème place ne sont pas sauvés pour autant . Avec deux victoires ou une et deux nuls ils pourraient souffler. Un nul donc , on peut penser que c'est dans cette optique qu'ils feront le déplacement en Alsace , sans oublier la défaite du match aller sur un but de Moukhlil pour l'avant dernière de 2013 , donc nous aurons à faire à des joueurs motivés attention !!!! Alors nos joueurs vont-ils enfin prendre le match à leur compte ? C'est ce que sont en droit d'attendre les supporters qui se déplaceront nombreux en ce grand week-end du 1er Mai . En enflammant la partie et encore mieux en remportant une victoire, ils pourraient s'emparer de la 4ème place, le Red-Star allant défier Ajaccio sur son île et Dunkerque recevant Fréjus . En cas de victoire, on donnerait aussi un coup de main à nos voisins Strasbourgeois après leur victoire de l'espoir lors de la dernière journée . Damien Ott pourra une fois de plus compter sur un effectif au grand complet pour leur transmettre sa soif de victoire. Certains joueurs avec des envies d'ailleurs pourraient se montrer et d'autres pour faire valider le renouvellement de leurs contrats . On attend de nos joueurs cette motivation, cette flamme qui leur permettrait de terminer la saison en boulet de canon pour les voir échouer au pied du podium .....et pourquoi pas plus . Alors après la fête du travail la fête du football ???

ALLEZ LES VERTS !!!

 

SR Colmar - Luçon  2-0

 

Stadium de Colmar. Mi-temps: 0-0. – Environ 2 000 spectateurs. Arbitre : M. Billong, assisté de MM. Simon et Mugnier.

Les buts : Marques (73e ), Diawara (84e , s.p.).

Avertissements : Haaby (70e ) aux SR Colmar; Delanoe (62e ) à Luçon.

 

SR COLMAR : Mensah – M’Tir, Meyer, Hérelle, Crillon – Haaby – Moukhlil (Armand, 62e ), Diawara, Chéré – Sané (Benkaïd, 46e ), Marques. Entraîneur : Damien Ott.

 

LUÇON : Bague – Iloki, Gnaleko, Messiba, Keita – Kibundu, Masala, Delanoe, Germann (Heyman, 80e ) – Bammou (N’Doye, 56e ), Seck (Mayenga, 67e ). Entraîneur: Frédéric Reculeau.

 

resultats-j31

 

 

 

 

 Le résumé de la rencontre par la lafa.fff.fr/     

 


Réactions d'après-match de Cédric Mensah, Benoît Haaby, Christophe Hérelle et Christophe Gryczka.

photo.FFF                                    Championnat  National - Journée 31 - Les buts

 

Lédito"Sacrément culottées"

  En souvenir d'une soirée devenue un peu folle quand notre 12 est entré en jeu ..

 

Comme Francis Merlin (Belmondo) châtiant Bob Saint-Clar, son héros, dans le Magnifique (1973), je me suis vengé sur ce texte au départ bien austère ...  
Le 1er mai on célèbre la fête du travail, cet édito est un hommage à des femmes qui ont défendu leurs droits et leurs emplois. Les premières sont anglaises, les secondes de Luçon. C’est à Dagenham, dans l’est de Londres, que se trouve l’usine du constructeur automobile américain Ford. En 1968 la grève des 187 machinistes couturières (elles travaillaient à l’assemblage des housses de sièges) pour obtenir l’égalité de la rémunération hommes/femmes et la requalification de leur travail a entrainé le blocage de la production. Ces trois semaines de grève  ont débouché sur le vote en 1970 de l’Equal Pay (loi d’égalité des salaires). Le film ‘We want sex equality’ (Les Dames de Dagenham de Nigel Cole ,2010) raconte cette histoire.  Presqu’à la même époque (1967) a été créé à Cholet (Maine et Loire) par deux jeunes gens revenus d’un séjour en Californie, la société New Man. Je me souviens encore de ces velours jaunes, rouges, à fines ou grosses cotes. ‘La vie est trop courte pour s’habiller triste’, le slogan de New Man, a été adopté par toute une génération (mais pas par ma mère, mon père et mon proviseur de lycée). En 1969 s’ouvre à Luçon une unité de production qui emploiera jusqu’à 600 personnes. En 1995 180 ‘piqueuses en colère’ occupèrent l’usine pour défendre leur emploi. Depuis New Man a quitté Luçon et c’est IRM (Idéale Résidence Mobile), un des leaders français de la fabrication de mobil-home (un autre symbole de la vie américaine) qui a repris les locaux.
Nous nous sommes un peu éloignés du foot, quoique.  La défaite, 2-0 hier soir au Stadium, obligera le Vendée Luçon Football à aller chercher la même énergie que celle qu’ont déployé les ouvrières de 1995 pour sauver sa place en National, clin d’œil à l’histoire IRM est aujourd’hui un des partenaires du club vendéen.   La Vendée a connu la double peine hier soir avec les défaites du Poirée sur Vie à domicile contre le Racing et celle de Luçon à Colmar.
Ce samedi matin alors que madame s’essaie au tango version Audrey Fleurot (avec gros risque de s’exploser la prothèse de la hanche) monsieur découvre dans son journal  les verts  4ème et les imagine déjà en L2 (ne pas forcer quand même sur le Jägermeister au petit déjeuner). Travelling arrière sur le ‘rookie’ Hicham Benkaïd (le 12 sur le terrain) qui casse les codes, quand il foule la pelouse  on ne sait pas ce qui va se passer, certes  il oublie parfois voir souvent de jouer pour l’équipe mais se rattrape l’instant d’après en offrant un caviar à ses partenaires.
Courage des ouvrières pour un combat autrement plus important que les figures pas forcément imposées de notre lutin vert,  chacun a sa place dans ce canevas fourre-tout en ce début de mois de mai. Sacrément culottées quand même ces femmes !  
images

 

 

 

 

 

 

 

 


Menu SRC Fanclub

FacebookTwitter
 

Classement Colmar